Recherches
Calendrier Electoral
  • 29 Juin 2015 : Elections des Députés et des Conseils Communaux
  • 21 Juillet 2015 : Election Présidentielle Premier tour
  • 24 Juillet 2015 : Élections des Sénateurs
  • 24 Août 2015 : Élections des Conseillers collinaires

PostHeaderIcon Session de formation des cadres de la CENI, des CEPI et des CECI

mis à jour le mardi 27 avril 2010

La mission constitutionnelle confiée à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) d’organiser les élections démocratiques : libres, apaisées et transparentes est une mission lourde et noble. L’organisation des élections crédibles dépend d’une part du niveau d’assimilation de la matière en rapport avec l’organisation des élections et du dévouement des membres de la CENI et de ses démembrements.

C’est dans l’objectif de renforcer les capacités des cadres de la CENI, des membres des Commissions Electorales Provinciales Indépendantes (CEPI) et des membres des Commissions Electorales Communale Indépendantes (CECI) qu’une série de formations ont été organisées en vue de familiariser ces différents acteurs avec le code électoral et les autres textes légaux qui régissent les élections de 2010.Une formation des cadres de la CENI a été organisée le 22 et 23 mars 2010, celle des CEPI le 25 et 26 mars 2010 et celle des CECI le 29 et 30 mars 2010. Différents modules ont été enseignés, on aimerait évoquer certains aspects relatifs aux bureaux de vote et au vote.

Les bureaux de vote sont des lieux où se déroulent les élections. Le nombre et l’emplacement relèvent de la compétence de la CENI. Un bureau électoral est composé de cinq membres : un président, deux assesseurs et deux suppléants. On peut y trouver aussi des superviseurs, ce sont les représentants de la CENI chargés de la gestion des élections. Sur le lieu du vote, on y trouve aussi les mandataires des partis politiques et des indépendants ainsi que les observateurs nationaux et internationaux.

Dans l’objectif de faciliter l’opération de vote, 625 électeurs seront prévus pour chaque bureau de vote. L’ouverture du vote est prévue à 6 heures du matin et la fin des opérations électorales est fixée à 16heures. Toutefois, le Président du bureau de vote peut, par sa décision motivée, prolonger la durée du scrutin jusqu’à 18heures au plus tard.

S’agissant du vote proprement dit : l’électeur présente pour vérification au président du bureau de vote sa carte d’électeur ainsi que sa carte nationale d’identité ou toute autre pièce d’identification. Les cartes d’électeurs seront données à ceux qui se sont faits inscrire au rôle électoral après l’élaboration de la liste définitive des électeurs. Après vérification, on remet à l’électeur deux enveloppes (une blanche et une noire) et autant de bulletins qu’il y a de candidats ou de liste de candidats. L’électeur se rend directement dans l’isoloir où il introduit dans l’enveloppe blanche le bulletin de vote représentant le candidat ou la liste de candidats de son choix ; il met les bulletins non utilisés dans l’enveloppe noire.

L’électeur sort de l’isoloir et fait constater qu’il n’est porteur que de deux enveloppes (blanche et noire). Il introduit publiquement l’enveloppe blanche dans la petite urne et l’enveloppe noire dans la grande urne. Les membres du bureau peuvent vérifier qu’aucun électeur n’emporte de bulletins non utilisés. L’électeur se dirige vers la table d’estampillage où sa carte d’électeur est estampillée avec la mention « A VOTE » ; un membre du bureau lui met l’encre indélébile sur l’ongle et une partie de la peau du pouce de la main gauche. L’électeur quitte le bureau de vote avec sa carte d’électeur et sa carte d’identification. L’opération de vote est ainsi terminée.