Recherches
Calendrier Electoral
  • 29 Juin 2015 : Elections des Députés et des Conseils Communaux
  • 21 Juillet 2015 : Election Présidentielle Premier tour
  • 24 Juillet 2015 : Élections des Sénateurs
  • 24 Août 2015 : Élections des Conseillers collinaires

PostHeaderIcon Séminaire-Atelier sur le renforcement de la culture démocratique en faveur des différents acteurs électoraux des provinces du sud du Burundi.

mis à jour le jeudi 31 mai 2012

JPEG - 29.8 ko
Au milieu Monsieur le Président de la CENI à sa droite, Madame le Gouverneur de RUTANA et sa gauche,Madame la Vice Présidente de la CENI

Du 28 au 29 mai 2012 s’est tenu à RUTANA un séminaire-atelier de renforcement de la culture démocratique, organisé par la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI.

Ce séminaire a regroupé les participants venant des provinces de : RUTANA, MAKAMBA, BURURI, RUYIGI, CANKUZO et MWARO.
Monsieur le Président de la CENI a rappelé que Cette Campagne de renforcement de la culture démocratique est une stratégie choisie par la CENI en vue réussir en 2015 sa mission d’organiser des élections démocratiques, libres, apaisées et transparentes.

A travers les séminaires-ateliers la CENI veut préparer les différents acteurs électoraux à adopter des comportements citoyens, dignes, responsables et intègres conformes à l’éthique démocratique. Cela favorisera les meilleures conditions pour le succès des élections de 2015.
Il a souligné que la CENI est dans la logique d’un cycle électoral. La fin d’un processus électoral annonce un autre.

L’objectif global visé par la CENI à travers cette Campagne est de promouvoir un environnement favorable au succès du prochain processus électoral.

Les objectifs spécifiques de cette Campagne sont entre autres :

- contribuer à améliorer le cadre légal des élections,

- contribuer au renforcement de l’Etat de droit par une meilleure information et connaissance de la démocratie, de ses fondements et de son fonctionnement par les acteurs électoraux,

- promouvoir au sein des acteurs électoraux en l’occurrence : les électeurs, les candidats, les dirigeants des partis politique, etc. des comportements respectueux des droits de la personne humaine, l’esprit de tolérance des différences politiques, les bons comportements responsables à adopter en cas d’échec ou de victoire lors d’une élection et autres attitudes dignes d’un citoyen intègre.

- promouvoir et renforcer la citoyenneté responsable, la conscience de l’importance de la compétition électorale, le respect des règles de la compétition électorale, l’intégrité des acteurs électoraux, etc. en vue de créer les meilleures conditions possibles pour le succès du processus électoral de 2015,

- surmonter par la sensibilisation, l’information et la formation les nombreux défis auxquels font face les processus électoraux en général et en particulier dans les pays en démocratie émergente.
Ce séminaire-atelier a montré aux participants les pistes à explorer et adonné l’occasion de réfléchir sur les différents aspects et manifestations de la culture démocratique.
Ainsi les acteurs politiques et la CENI sont conscients que le renforcement de la culture démocratique au sein de la population est indispensable notamment pour la stabilité du pays et particulièrement pour le succès de l’organisation des élections.

Les participants ont penché et ont discuté en groupes et en plénière sur les sujets suivants :
- 1. les fondements de la démocratie et la citoyenneté responsable,
- 2. le cadre juridique des élections,
- 3. les systèmes électoraux : cas du Burundi,
- 4. la compétition électorale,
- 5. la gestion du contentieux électoral,
- 6. l’observation électorale,
- 7. la relation entre les élections, la démocratie et la paix,
- 8. le rôle des acteurs électoraux.

Les suggestions et recommandations de participants contribueront à faire avancer le débat démocratique dans le pays.

Après la restitution des travaux en groupes quelques recommandations ont été émises sont :

1.L’usage du bulletin unique pour les scrutins de 2015 est souhaité par certains participants et contesté par d’autres.

2.Sur le bulletin unique, il faudrait bien espacer les symboles des partis politiques surtout qu’il y en a qui sont presque semblables.

3.Eviter d’avoir des symboles presque semblables pour les différents partis politiques.

4.L’intervention du scribe se limiterait à deux personnes seulement (au maximum).

5.Les leaders des partis politiques doivent mettre sur les listes bloquées des personnes qui le méritent et de toutes tendances (genre et ethnie).

6.Il faudra évaluer ce système des listes bloquées issu de l’Accord d’Arusha selon l’évolution de notre société.

7.Respect du Code électoral.

8.Respect du verdict des urnes.

9.Traduction en Kirundi de tous les textes règlementaires.

10.Etablir un calendrier électoral décalé sur une période relativement longue.

11.Multiplier les séances d’éducation civique et électorale.

12.Mise en place d’une juridiction spécialisée.

13.La synergie des observateurs.

14.Observer avant, pendant et après les élections (monitoring)

15.A tous les Acteurs électoraux, de mener des discours rassurants