Recherches
Calendrier Electoral
  • 29 Juin 2015 : Elections des Députés et des Conseils Communaux
  • 21 Juillet 2015 : Election Présidentielle Premier tour
  • 24 Juillet 2015 : Élections des Sénateurs
  • 24 Août 2015 : Élections des Conseillers collinaires

PostHeaderIcon Réunion d’évaluation des activités d’affichage de la liste électorale provisoire, de la réouverture de l’enrôlement partiel des électeurs et l’annonce des prochaines étapes.

mis à jour le mardi 31 mars 2015


La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a tenu une réunion avec les Parties Prenantes au processus électoral de 2015, le 27 mars 2015 au Royal Palace Hôtel de Bujumbura.

Cette réunion portait sur l’évaluation de l’activité d’affichage de la liste électorale provisoire et de l’activité de la réouverture de l’enrôlement partiel des électeurs. C’était aussi une occasion d’annoncer les prochaines étapes du processus électoral de 2015.

Rappelons que l’affichage de la liste électorale provisoire a eu lieu à travers tout le pays du 16 au 20 mars 2015 et la réouverture de l’enrôlement partiel des électeurs a démarré le 21 mars 2015 et a été clôturée le 23 mars 2015.

Conformément au Code électoral, une liste électorale a été affichée au centre d’inscription pour qu’elle soit consultée par toutes les personnes intéressées. A chaque centre d’affichage, la CENI y avait déployé deux agents pour recevoir les recours et noter dans les fiches ad hoc les omissions et les erreurs matérielles éventuelles.

Une deuxième liste électorale était positionnée devant l’agent d’affichage dans chaque centre d’affichage.
Une troisième était au chef –lieu de la Commune et une quatrième liste était au siège de la CENI.

Le principal constat fait par les démembrements de la CENI sur terrain, fut la faible présence des mandataires des partis politiques et la quasi absence des équipes mixtes d’observateurs convenues entre la CENI et les parties prenantes en janvier-février 2015. Certains citoyens inscrits ont fait le déplacement vers les centres d’affichage pour vérifier les listes électorales provisoires.

Grâce aux observations faites relatives aux omissions et aux recours, la CENI du Burundi a procédé depuis la matinée du 25 mars 2015 au centre de traitement des données aux corrections nécessaires et au traitement informatiques des erreurs matérielles relevées.

Les cas de doublons parfaits (personnes inscrites plus d’une fois avec les mêmes coordonnées) ne vont pas figurer sur les listes électorales définitives. Quant aux doublons probables, la CENI compte sur la vigilance citoyenne pendant toutes les phases d’affichage ; mais aussi sur les mesures de l’utilisation de l’encre indélébile, de la suppression du vote par procuration et de l’usage du cachet « A VOTE » sur la carte d’électeur.

Le résultat brut de la réouverture de l’enrôlement partiel des électeurs donne un total provisoire de 164.352 inscrits. Ces derniers vont être saisis et vont figurer sur la liste électorale lors d’un dernier affichage pour permettre les dernières corrections.

Suivra ensuite la production des documents électoraux en l’occurrence la Liste définitive des électeurs et les Cartes d’électeurs.
Notons que le premier rendez-vous électoral de cette année est fixé au 26 mai 2015.

Le 27 mars 2015, le Président de la République du Burundi a signé le Décret n° 100/71 portant convocation des électeurs aux élections des Conseils communaux, des Députés, du Président de la République et des Sénateurs.

Selon l’Article 8 de ce Décret : Les partis politiques, les coalitions des partis politiques ainsi que les candidats indépendants remplissant les conditions fixées par la loi qui le souhaitent sont appelés à déposer leurs candidatures aux sièges des Commissions Electorales Provinciales Indépendantes du 30 mars au 8 avril 2015.

Et selon l’Article 13 : Les partis politiques, les coalitions des partis politiques ainsi que les candidats indépendants remplissant les conditions fixées par la loi qui le souhaitent sont appelés à déposer leurs candidatures à la Commission Electorales Nationale Indépendante du 30 mars au 13 avril 2015.

Durant cette période, la CENI attend les insignes de ceux qui souhaitent se faire élire. Ces insignes vont servir dans la confection des bulletins de vote unique et dans la production des specimen qui seront utilisés pour la propagande et la campagne électorale.

Pour les élections des Conseils communaux de 2015, il est important de rappeler que la Mairie de Bujumbura ne compte que trois communes (conformément aux articles 124 et 125 de la Loi Communale), à savoir de MUKAZA, NTAHANGWA et MUHA. Les élections communales de 2015 donneront naissance, par voie de conséquence, à trois conseils communaux.

Par ailleurs, la Province de Bujumbura perd 2 communes ( Bugarama ; Muhuta) au profit de la nouvelle province de RUMONGE. La Province de Bururi perd les communes de Burambi , Buyengero et Rumonge au profit de la nouvelle Province de Rumonge. Quant à la nouvelle province de Rumonge, elle va avoir au total cinq communes et partant cinq Conseils communaux.

A la fin de cette réunion, le Président de la CENI, l’Ambassadeur Pierre Claver NDAYICARIYE, a demandé à toute la population et à tous les partis et partenaires politiques de soutenir la dynamique de paix et de dialogue dans laquelle le Burundi est engagé depuis des années. Les défis liés aux échéances électorales sont à la hauteur du peuple burundais et de ses dirigeants. Les élections de 2015 doivent renforcer au Burundi la paix, la sécurité, la démocratie et la culture de tolérance.