Recherches
Calendrier Electoral
  • 29 Juin 2015 : Elections des Députés et des Conseils Communaux
  • 21 Juillet 2015 : Election Présidentielle Premier tour
  • 24 Juillet 2015 : Élections des Sénateurs
  • 24 Août 2015 : Élections des Conseillers collinaires

PostHeaderIcon Réunion d’échange et d’information sur le Processus Electoral avec le Conseil Interconfessionnel, 17/08/2009

mis à jour le lundi 17 août 2009

Nous les membres de la CENI, nous avons la paix intérieure car nous savons que nous sommes soutenus. Votre présence ici devant nous nous réconforte. Le message lancé par les Evêques Catholiques dans leur lettre pastorale du 2 août 2009 à tous les chrétiens catholiques démontre que la CENI ne travaille pas seul.

C’est la réponse de la Vice-présidente de la CENI, Madame Marguerite BUKURU à un membre du conseil interconfessionnel qui a posé la question de savoir si les membres de la CENI ont la paix intérieure.
L’objectif de cette rencontre, présidée par la Vice-présidente de la CENI, était d’informer les membres du conseil interconfessionnel sur les réalisations de la CENI, la situation du moment, parler des prévisions de la CENI et solliciter l’apport du conseil interconfessionnel pour le bon déroulement du processus électoral.

Il a été demandé aux membres du conseil interconfessionnel de contribuer à l’éducation des populations et à l’observation des élections pour plus de transparence et de crédibilité. Les membres de ce conseil ont voulu avoir des documents relatifs à l’éducation civique et électorale pour pouvoir donner le même message. Le Commissaire chargé de l’Education civique et de la Communication, Monsieur Prosper NTAHORWAMIYE leur a répondu que des modules d’éducation civique et électorale étaient en cours d’élaboration et devraient être validés avant leur diffusion.
A l’issue de cette rencontre quelques recommandations ont été formulées :

- En 2005, la CENI a bien collaboré avec le conseil interconfessionnel durant tout le processus électoral, les membres du Conseil Interconfessionnel aimeraient que cette collaboration soit renouvelée et renforcée.
- Les Responsables des Confessions Religieuses ont un rôle important à jouer car, tous les burundais sont fidèles de l’une ou l’autre religion.
- Il ne faut avoir peur de rien, si l’on est avec Dieu tout est possible. Ce qui importe pour le moment, c’est de multiplier des réunions d’information et de sensibilisation. Nous avons la force nécessaire pour organiser les élections démocratiques : libres, apaisées et transparentes.