Recherches
Calendrier Electoral
  • 29 Juin 2015 : Elections des Députés et des Conseils Communaux
  • 21 Juillet 2015 : Election Présidentielle Premier tour
  • 24 Juillet 2015 : Élections des Sénateurs
  • 24 Août 2015 : Élections des Conseillers collinaires

PostHeaderIcon Rencontre entre les Membres du Bureau de la CENI et les Membres des CEPI.

mis à jour le mercredi 11 mars 2015

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a organisé, vendredi 6 mars 2015, à l’hôtel Source du Nil de Bujumbura, une rencontre avec tous les Membres des Commissions Electorales Provinciales Indépendantes (CEPI).

L’objectif de cette rencontre était d’échanger sur l’affichage des listes électorales provisoires et la réouverture de l’enrôlement partiel des électeurs ; deux activités qui sont programmées dans les prochains jours.

Le Président de la CENI, l’Ambassadeur Pierre Claver NDAYICARIYE, a rappelé que les listes électorales provisoires seront affichées aux centres d’inscription qui deviendront des centres d’affichage. Cette activité sera menée par deux (2) agents d’affichage recrutés parmi les meilleurs agents recenseurs en tenant compte de la diversité ethnique et de genre.

Il a par ailleurs indiqué que la liste électorale provisoire se présentera en trois copies :
- 1 copie à afficher au Centre d’inscription/ affichage : sur A3 ;
- 1 copie de l’agent d’affichage/ sur papier A3 ;
- 1 copie de la CECI : sur papier A4 (sous forme de livret ou de carnet).

Notons que la réouverture de l’enrôlement partiel se fera après l’activité d’affichage. Il se fera dans les mêmes centres d’inscription et dans les mêmes conditions que l’enrôlement des électeurs précédent. L’enrôlement partiel des électeurs sera réalisé par les deux (2) agents d’affichage qui deviennent des agents d’inscription dont un est Responsable du centre d’inscription/ affichage.

Au cours de ces deux activités l’observation électorale sera menée par les mandataires des partis politiques, les observateurs nationaux et internationaux ainsi que les équipes mixtes d’observateurs. Ces dernières seront composées des membres venant : du parti politique au pouvoir, des partis de l’opposition, de la société civile, des confessions religieuses et de l’administration locale. Néanmoins, personne ne peut jouer le rôle de membre du comité mixte et de mandataire ou d’observateur à la fois.