Recherches
Calendrier Electoral
  • 29 Juin 2015 : Elections des Députés et des Conseils Communaux
  • 21 Juillet 2015 : Election Présidentielle Premier tour
  • 24 Juillet 2015 : Élections des Sénateurs
  • 24 Août 2015 : Élections des Conseillers collinaires

PostHeaderIcon Rencontre entre la CENI et ses partenaires électoraux sur l’état d’avancement des préparatifs du Référendum constitutionnel de 2018/Elections générales 2020.

mis à jour le vendredi 9 mars 2018


La CENI a invité ses partenaires électoraux, mardi six mars 2018, à une rencontre d’information et d’échanges sur l’état d’avancement des préparatifs liés au Référendum constitutionnel de 2018. Cette rencontre a eu lieu dans une salle de l’Ecole Technique Professionnelle de Bujumbura sise à Kigobe.

Les partenaires électoraux présents à cette rencontre étaient : les Représentants du Corps diplomatique et consulaire, les Représentants des Partis politiques, les Représentants de certains Ministères, les Représentants des confessions religieuses ainsi que les Représentants des Organisations de la société civile.

Le Président de la CENI qui a animé la rencontre a indiqué que sur le plan budgétaire, il s’agit d’une élection financée entièrement par le Gouvernement du Burundi. Sur le plan organisationnel, le Référendum constitutionnel de 2018 est exclusivement conduit et organisé par la CENI du Burundi.

Au niveau des prestations de service, la CENI travaille avec les partenaires locaux. Signalons par exemple l’imprimerie PACOBU qui a fabriqué les Registres et les Carnets d’attestation d’inscription utilisés pendant la phase d’enrôlement des électeurs et la société G. and C. Vision qui a gagné le marché du logiciel de gestion des électeurs. C’est ce partenaire informatique local qui conduit actuellement l’opération de saisie des électeurs au Centre de Traitement des Données.

Après la saisie informatique des données sur les électeurs, il y aura la production des listes électorales provisoires suivie de l’affichage de ces dernières pour correction à travers le pays par centre d’inscription.

La CENI souhaite que la mobilisation et la sensibilisation enregistrées lors de l’enrôlement des électeurs soient renouvelées à cette occasion pour que les électeurs inscrits aillent vérifier s’ils ont été correctement inscrits. C’est le moment propice et idéal pour les recours éventuels.

Ce travail sera suivi par la gestion et la correction des recours. Cette étape conduira tout droit à la production des documents électoraux, c’est-à-dire les listes électorales définitives (listes d’émargement) et les cartes d’électeur.

A ce moment précis, une autre mobilisation sera nécessaire pour le retrait des cartes d’électeur avant le Jour J (la date du scrutin), prévu au mois de mai.
Avec le partenaire informatique, il y aura moyen d’isoler les inscrits qui ne pourront pas voter pendant le Référendum de mai 2018 ; mais qui exerceront leur droit civique en 2020 car ayant déjà atteint dix huit ans révolus en 2020. Pour les personnes éventuellement non enrôlées en 2018 qui souhaiteraient voter en 2020, la CENI pensera à une formule soft d’organiser un enrôlement ad hoc qui respecte les règles de l’art.

Le Président de la CENI a rappelé que la période de la campagne électorale est toujours annoncée par un décret du Président de la République. Elle dure quatorze jours. Y participeront uniquement les Partis politiques et les Indépendants qui se seront fait enregistrer au siège de la Commission Electorale Nationale Indépendante. Ce moment sera le moment de la campagne électorale pour le « OUI » ou pour le « NON ».

Dans quelques jours, la CENI en collaboration avec le Gouvernement attribuera les marchés liés à la fourniture des « Isoloirs en bois » ; de l’ « Encre indélébile » ; des divers éléments composant les « Kits électoraux » et le marché relatif à la production des « Bulletins de vote unique, des procès verbaux des opérations de vote et des résultats et d’autres documents connexes ».

En 2018, les Burundais iront aux élections. Le rendez-vous annoncé à Bugendana le 12 décembre 2017 par le Président de la République est connu : c’est le Référendum constitutionnel de mai.