Recherches
Calendrier Electoral
  • 29 Juin 2015 : Elections des Députés et des Conseils Communaux
  • 21 Juillet 2015 : Election Présidentielle Premier tour
  • 24 Juillet 2015 : Élections des Sénateurs
  • 24 Août 2015 : Élections des Conseillers collinaires

PostHeaderIcon REUNION DE PRISE DE CONTACT DE LA CENI AVEC LES PARTENAIRES ELECTORAUX.

mis à jour le mardi 29 janvier 2013

JPEG - 31.7 ko
Les Membres du Bureau de la CENI

Le 22 février 2013 au King’s Conference Center de Bujumbura, la CENI organise sa première sortie médiatique en rencontrant tous ses partenaires électoraux pour une réunion de prise de contact. Etaient présents à cette rencontre : les Leaders et les Représentants des Partis politiques, les Représentants des Missions diplomatiques et consulaires, les Représentants des Organisations régionales et internationales, les Représentants des Organisations de la Société civile, les Représentants des Confessions religieuses et les Hauts Cadres de l’Etat.

I. Les principaux éléments du discours du Président de la CENI

A travers son discours de circonstance, le Président de la CENI a formulé des engagements et des souhaits pour réussir les élections de 2015.

A. Engagements de la CENI

  • Rester à l’écoute de tous les partenaires électoraux en général et des Partis politiques en particulier ;
  • Consulter toutes les Institutions et Organisations susceptibles d’accompagner le Burundi et la CENI ;
  • Echanger régulièrement avec les Partis politiques sur toutes les phases du processus électoral et sur tous les préparatifs liés aux élections de 2015 ;
  • Entretenir avec tous les partenaires électoraux une communication soutenue et des rencontres régulières pour un éclairage réciproque ;
  • Poursuivre les séminaires-ateliers sur le renforcement de la culture démocratique ;
  • Capitaliser les leçons tirées des élections de 2010 pour mieux organiser le processus électoral tout en respectant les lois et règlements en la matière ;
  • Consulter tous les partis politiques, les Confessions religieuses, les Organisations de la société civile et les Représentants de l’administration provinciale et communale lors de la mise en place des différentes structures décentralisées et les membres des Bureaux de Vote (BV).

B. Souhaits de la CENI

  • Amendement du Code électoral à temps pour la planification et la budgétisation des activités électorales ;
  • Disponibilité des ressources financières et matérielles au moment opportun pour permettre à la CENI de mieux organiser la gestion de la logistique électorale ;
  • Mise à jour du fichier électoral dans les délais.
    JPEG - 31.8 ko
    Les Représentants des Missions Diplomatiques et Consulaires

    Le Président de la CENI termine son discours en remerciant les partenaires électoraux pour leur contribution au bon déroulement du processus électoral de 2010 notamment la Communauté internationale pour son appui financier et l’observation électorale, la société civile burundaise pour sa participation à l’éducation civique et électorale ainsi qu’à l’observation électorale.

    II. Echanges et débats

Après son allocution, le Président de la CENI a accordé la parole aux invités pour qu’ils puissent émettre leurs avis, leurs suggestions et poser des questions en rapport avec la préparation des élections de 2015.

JPEG - 19.1 ko
L’Ambassadeur du Kenya au Burundi

Le Doyen du Corps diplomatique et consulaire, l’Ambassadeur du Kenya au Burundi, invite les partis politiques à œuvrer de commun accord avec la CENI, d’exploiter les leçons titrées du processus électoral de 2010, en vue de cheminer ensemble pour la réussite du processus de 2015. Un processus électoral réussi amène la paix pour le pays, mais aussi pour la sous-région.

La Représentante Résidente du PNUD et Coordonnateur Résidente du système des Nations Unies au Burundi, annonce que la Communauté internationale ne cessera de soutenir le Burundi dans son processus de démocratisation.

Lors de son intervention, le Président du Parti l’UPRONA salue les engagements pris par la CENI et exhorte les institutions du pays à créer un environnement favorable sur le plan politique et social pour que tous les partis politiques jouissent de leur liberté pour une meilleure compétition électorale. Il demande ensuite à la CENI de faire un suivi dans l’octroi de la carte nationale d’identité.

Le Président du Conseil National de la Communication (CNC) annonce que dans le plan triennal du CNC, il est prévu la mise en place d’un code de conduite des médias en période électoral et la CENI sera consultée en tant que partenaire.

La Représentante de la Synergie des Partenaires pour la Promotion des Droits de la Femme (SPPDF) salue les engagements pris par la CENI et s’engage de sa part à mobiliser les femmes à promouvoir la non violence durant tout le processus électoral de 2015.

Le Président du parti PAJUDE évoque la crise financière mondiale qui n’épargne pas les Partis politiques et demande à la Communauté internationale d’accompagner financièrement les Partis politiques lors des élections de 2015. Il demande aux membres de la CENI ce qu’ils vont faire pour gagner la confiance de ceux qui n’ont pas bien accueilli la mise en place de la nouvelle équipe de la CENI.

Le Président du parti PIEBU demande à la CENI de s’impliquer dans l’amélioration de l’environnement politique pour la bonne conduite du processus électoral.

A ces différentes interventions des invités, le Président de la CENI a donné des éclaircissements. Il promet un processus inclusif et une communication permanente à tous les partenaires électoraux en général et aux Partis politiques en particulier.

Il souhaite que le Code électoral soit amendé à temps et au plus tard à fin décembre 2013. Cela permettra à la CENI et aux Partis politiques de le vulgariser à temps, de planifier et de budgétiser les activités du processus électoral dans les délais.

Il a accueilli avec satisfaction la disponibilité des Nations Unies à accompagner le Burundi dans l’organisation des élections, mais souhaite que cet appui puisse venir dans les délais.

Concernant l’octroi de la carte nationale d’identité, il indique que cette activité relève du Ministère de l’Intérieur et non de la CENI.

Enfin, le Président de la CENI invite tous les partenaires électoraux de respecter la loi, et aux Partis politiques particulièrement de déployer leurs mandataires sur les bureaux de vote (BV), car ils sont des témoins importants. Le souhait de la CENI étant que leur présence sur les BV soit obligatoire et permanente (depuis l’ouverture du scrutin jusqu’à la signature des procès verbaux) lors des élections de 2015.

III. Interview avec les journalistes

Les journalistes ont eu l’occasion de poser quelques questions au Président de la CENI. Leurs interventions étaient essentiellement centrées sur la préparation des élections au moment où certains acteurs politiques sont encore en exile, la question concernant les accusations de l’Hon. Manassé NZOBONIMPA relatives aux fraudes électorales lors des élections de 2010, la question sur la publication des PV des résultats de dépouillement et enfin les journalistes ont voulu savoir comment la CENI va procéder pour amener les Partis politiques réunis au sein de l’ADC IKIBIRI à participer au processus électoral de 2015.

A la question concernant les acteurs politiques en exile, le Président de la CENI indique que les portes sont ouvertes à tout le monde qui veut participer à la compétition électorale.

Concernant les accusations de l’Hon. Manassé NZOBONIMPA, le Président de la CENI répond qu’il n’a pas de commentaire à faire sur ce genre de communication, mais il fait savoir que les PV des résultats des élections de 2010 sont disponibles à la CENI et sont souvent consultés par des chercheurs qui le demandent.

S’agissant de la question relative à la publication des PV, le Président de la CENI rappelle que le Code électoral de 2009 prévoyait quatre exemplaires dont un seul réservé aux mandataires des Partis politiques. Le problème posé était de savoir à qui le donner. Actuellement la CENI souhaite que ce problème soit levé par les innovations à apporter au nouveau Code électoral.

JPEG - 39.6 ko
Une vue partielle de la salle

Répondant à la question sur la participation de l’ADC dans le processus électoral de 2015, le Président de la CENI signale qu’il va emprunter une démarche inclusive en approchant toutes les formations politiques agréées par le Ministère de l’Intérieur.

IV. Recommandations issues de la réunion

Au législateur

  • Amender à temps le Code électoral.

Au Gouvernement

  • Rendre disponible à temps les ressources financières et matérielles ;
  • Créer un environnement favorable sur le plan politique et social ;
  • Instaurer une carte d’identité sécurisée.

Aux Partis politiques

  • Renforcer la collaboration avec la CENI.

A la CENI

  • Poursuivre l’éducation civique ;
  • Commencer l’éducation électorale à temps ;
  • Former les Leaders des Partis politiques, les électeurs et les élus sur la culture démocratique ;
  • Actualiser à temps le fichier électoral ;
  • Consulter tous les partenaires électoraux ;
  • Veiller à la prise en compte du genre lors de la mise place des démembrements de la CENI ;
  • Capitaliser les leçons tirées des élections de 2015.