Recherches
Calendrier Electoral
  • 29 Juin 2015 : Elections des Députés et des Conseils Communaux
  • 21 Juillet 2015 : Election Présidentielle Premier tour
  • 24 Juillet 2015 : Élections des Sénateurs
  • 24 Août 2015 : Élections des Conseillers collinaires

PostHeaderIcon RETRAITE D’EVALUATION DU PROCESSUS ELECTORAL DE 2015 AU BURUNDI, PAR LE PERSONNEL DE LA CENI, GITEGA DU 21 AU 22 SEPTEMBRE2015.

mis à jour le lundi 5 octobre 2015

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a organisé une retraite d’évaluation du processus électoral de 2015 au Burundi, par le personnel de la CENI. Cette retraite a eu lieu dans la province de Gitega, à l’hôtel « Accolade. »
Le Président de la CENI, la Vice- Présidente, les Commissaires de la CENI ainsi que tout le personnel ont participé à cette retraite, qui a duré deux jours.

L’objectif de la retraite était d’échanger sur les activités réalisées au cours du processus électorale de 2015 : voir ce qui a été bien fait, moins bien fait et ce qui n’a pas été fait ; afin d’en dégager des leçons, de proposer des réformes et de formuler des recommandations, qui permettront de réaliser des améliorations dans l’avenir.

L’ouverture de la retraite a été faite par le Président de la CENI, l’Ambassadeur Pierre Claver NDAYICARIYE. Il a indiqué que le processus électoral de 2015 s’est clôturé avec la fin du mois d’août 2015 car, les Institutions issues des élections sont aujourd’hui en place. Le Président de la CENI a profité de cette occasion pour remercier tous les partenaires électoraux qui ont accompagné la CENI durant le processus électoral de 2015.

Les thèmes développés au cours de cette retraite étaient :

  • Le cadre légal ;
  • Le contentieux électoral ;
  • L’observation électorale ;
  • Les opérations électorales ;
  • Les finances et l’administration ;
  • L’éducation civique et électorale ;
  • La communication, l’information, les relations publiques et l’archivage ;
  • La logistique électorale.

Lors de la clôture de cette retraite le Président de la CENI a souligné certains défis dont le premier est : le défi des ressources financières pour organiser le processus électoral ; il faudrait provisionner un compte budget élection.
Le deuxième défi est lié au cadre légal, avec l’interrogation permanente de la nécessité d’amendement du Code électoral, pour que la CENI s’adapte à la notion d’inclusivité.
Il a été aussi relevé la nécessité de renforcer l’organigramme de la CENI, pour que les travaux techniques comme ceux du Centre de Traitement des Données (C.T.D), puissent bénéficier des compétences nationales renforcées.

Le Président de la CENI a clôturé la retraite en disant qu’elle ouvre la voie à d’autres séances d’évaluation avec les partenaires électoraux qui ont accompagné la CENI durant le processus électoral de 2015.
Notons que les démembrements de la CENI devront être associés à d’autres occasions d’évaluation du processus électoral de 2015.