Recherches
Calendrier Electoral
  • 29 Juin 2015 : Elections des Députés et des Conseils Communaux
  • 21 Juillet 2015 : Election Présidentielle Premier tour
  • 24 Juillet 2015 : Élections des Sénateurs
  • 24 Août 2015 : Élections des Conseillers collinaires

PostHeaderIcon Présentation du Répertoire National des Centres d’Inscription et de l’échange sur les prochaines étapes du processus électoral de 2015.

mis à jour le lundi 1er septembre 2014


Le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), a présenté mardi 26 août 2014 le Répertoire National des Centres d’ Inscription aux différents acteurs électoraux du processus électoral de 2015 au Burundi. L’activité a eu lieu à l’Hôtel Royal Palace de Bujumbura.
La rencontre avait pour objectif d’informer les différents partenaires électoraux pour plus de transparence et de partage, celle de communiquer pour davantage rassurer, celle de consulter les parties prenantes pour mieux garantir l’approche participative et inclusive dans la préparation du processus électoral de 2015.
Pour collecter les données sur les infrastructures qui vont servir des centres d’inscription, la CENI a bénéficié d’une importante collaboration des responsables communaux de la carte scolaire et des chefs de colline et de quartier.

Les infrastructures retenues comme centres d’inscription vont abriter l’opération d’enrôlement des Burundais vivant sur le sol burundais et remplissant les conditions exigées par la loi pour participer aux élections de 2015. Ces infrastructures identifiées à travers le pays sont essentiellement des établissements scolaires publics.
Le Répertoire National des Centres d’inscription est constitué de trois mille quatre cent quatre –vingt-trois (3.483) Centres d’inscription répartis sur deux mille neuf cent treize (2.913) collines et quartiers. Ces centres d’inscription deviendront pour la plupart des Centres de vote lors des élections de 2015.


Dans le Calendrier électoral proposé, la CENI avait projeté le démarrage de l’enrôlement des électeurs pour le 22 septembre 2014. Elle avait tenu compte de la complexité de la conduite du processus électoral afin d’éviter la précipitation dans la réalisation des activités.
Tenant compte de l’article 91 point d de la Constitution du Burundi, la CENI avait envisagé des arrangements techniques lui permettant d’enrôler les électeurs avant la mise en place des CEPI/Commissions Electorales Provinciales Indépendantes et des CECI/ Commissions Communales Indépendantes. Cette option a suscité des inquiétudes de la part de certaines parties prenantes au processus électoral.
La CENI est à l’écoute de toutes les opinions. Ainsi, il n’y aura pas d’enrôlement d’électeurs avant la mise en place des CEPI et des CECI.


Le président de la CENI a conclu son discours en disant que nous devons unir nos forces pour construire une nation de paix et de tolérance politique dans laquelle les élections ne viennent pas pour diviser mais souder le tissus social, et ce dans l’intérêt de la sécurité de tous les citoyens burundais et de toute la région.
Lors des prochaines étapes, la CENI échangera avec les parties prenantes sur les modalités pratiques de recrutement des membres des CEPI et des CECI et du personnel d’enrôlement des électeurs.