Recherches
Calendrier Electoral
  • 29 Juin 2015 : Elections des Députés et des Conseils Communaux
  • 21 Juillet 2015 : Election Présidentielle Premier tour
  • 24 Juillet 2015 : Élections des Sénateurs
  • 24 Août 2015 : Élections des Conseillers collinaires

PostHeaderIcon Journées de restitution des Recommandations issues des Séminaires-Ateliers Régionaux sur le renforcement de la culture démocratique au Burundi à l’intention des Sénateurs et des Députés.

mis à jour le vendredi 10 août 2012

La Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) a organisé deux journées de restitution des Recommandations issues des Séminaires-Ateliers Régionaux sur le renforcement de la culture démocratique au Burundi à l’intention des Sénateurs le 7/08/2012 et à l’intention des Députés le 8/07/2012.


L’objectif de ces journées, comme l’a souligné le Président de la CENI l’Ambassadeur Pierre Claver NDAYICARIYE, était de sensibiliser le parlement burundais tout entier à revisiter à temps les lacunes du cadre légal des élections ; à imaginer des solutions qui faciliteront les opérations de vote et de dépouillement ; à réfléchir sur les meilleurs outils de gestion du contentieux électoral ; bref, à mieux négocier le tournant des élections de 2015.

Au cours de ces journées, 4 thèmes ont été développés à savoir :
- Les systèmes électoraux : cas du Burundi ;
- Le cadre juridique des élections et la gestion du contentieux électoral ;
- Le rôle des acteurs électoraux ;
- Le financement des élections.

Après échanges et débats sur ces différents thèmes, il y a eu restitution aux Parlementaires des recommandations issues des séminaires-ateliers régionaux sur le renforcement de la culture démocratique au Burundi.

Rappelons que ces séminaires-ateliers régionaux ont eu lieu à Ngozi, à Rutana et à Bujumbura et ont regroupé des participants venant des différentes provinces du Burundi. Ils étaient de diverses tendances socio-politiques.
Ces séminaires-ateliers avaient pour principal objectif la promotion d’un environnement politique favorable au succès du processus électoral de 2015. Ils s’inscrivaient dans le cadre de la campagne nationale de Renforcement de la Culture Démocratique lancée par Son Excellence le Président de la République à Rutana le 18 septembre 2011.

La Représentante Résidente du PNUD , dans son discours d’ouverture à ces deux journées de restitution des Recommandations issues des Séminaires-Ateliers Régionaux sur le renforcement de la culture démocratique au Burundi à l’intention des Sénateurs , a tenu à souligner que : « l’expérience de plusieurs pays à travers l’Afrique montre que l’organisation d’élections ne constitue pas à elle seule une garantie de démocratie. Il est essentiel de s’engager en vue d’une évolution démocratique du pays, dépassant largement l’événement immédiat et ponctuel des élections », d’où la nécessité de mener des activités de renforcement de la culture démocratique chez tous les citoyens burundais.
Lors de la journée de restitution consacrée aux Sénateurs, le Président du Sénat l’Honorable Gabriel NTISEZERANA a souligné qu’en tant que haute chambre du Parlement, il salue cette initiative de renforcement de la culture démocratique au Burundi. Il a confirmé que le Senat doit contribuer en qualité de législateur à la transparence du processus électoral de 2015.

Rappelons qu’à l’issu des séminaires-ateliers régionaux sur le renforcement de la culture démocratique au Burundi, il y a eu plusieurs recommandations. A l’endroit du législateur, on peut rappeler les recommandations suivantes :

- Décaler les scrutins sur une période relativement longue ou les regrouper ;
- Mettre en place une juridiction spécialisée en matière électorale résultant d’un large consensus des partenaires politiques ;
- Modifier ou amender le code électoral dans certaines de ses dispositions au plus tard mi 2013, pour permettre sa vulgarisation et la mobilisation des ressources financières ;
- Rendre obligatoire la présence permanente des mandataires des Partis politiques et des candidats indépendants sur les bureaux de vote ;
- Instaurer l’usage d’un bulletin unique tel que proposé par la grande majorité des participants ;
- Explorer les possibilités de financement interne des élections.

A l’issu de ces journées, les parlementaires ont beaucoup apprécié la tenue de cette activité de restitution des Recommandations issues des Séminaires-Ateliers Régionaux sur le renforcement de la culture démocratique au Burundi et ont accepté d’œuvre dans la mesure du possible à l’amendement du code électoral pour bien préparer les élections de 2015.