Recherches
Calendrier Electoral
  • 29 Juin 2015 : Elections des Députés et des Conseils Communaux
  • 21 Juillet 2015 : Election Présidentielle Premier tour
  • 24 Juillet 2015 : Élections des Sénateurs
  • 24 Août 2015 : Élections des Conseillers collinaires

PostHeaderIcon Atelier de formation sur : « La Gestion électorale sensible aux conflits. »

mis à jour le mercredi 30 juillet 2014

La Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, en collaboration avec la Coopération Suisse au Burundi, a organisé un atelier de formation sur « la Gestion Electorale Sensible aux Conflits. » Cet atelier s’est tenu à l’hôtel club du Lac Tanganyika de Bujumbura, du 6 au 9 mai 2014.

Les participants à cet atelier étaient les Membres du Bureau de la CENI, les cadres de la CENI, deux représentants du Ministère de l’Intérieur, trois du Ministère de la Justice et trois représentants du Ministère de la Défense Nationale et des anciens combattants et le Ministère de la Sécurité Publique.

Les cérémonies d’ouverture ont été rehaussées par le Ministre de l’Intérieur, la Représentante de la Coopération Suisse et le Président de la CENI.
La Représentante de la Coopération Suisse au Burundi a souligné que cet atelier n’aurait pas été possible sans le concours de Suisspeace et créative Associates qui ont disponibilisé les Experts Internationaux pour cette formation .Elle a indiqué que la Suisse s’engage dans différentes régions sur cette thématique électorale en insistant sur son lien avec la consolidation de la paix.

Dans son discours d’ouverture, le Ministre de l’Intérieur, Monsieur Edouard NDUWIMANA, a signalé que cette formation arrive à point nommé, car elle intervient au lendemain de l’adoption par l’Assemblée nationale et le Sénat du Burundi, du nouveau Code électoral qui réserve une place de choix aux mécanismes de prévention et de gestion du contentieux électoral.

Ces mécanismes , le fruit d’un dialogue politique participatif des rencontres de mars et de mai 2013, respectivement au Bureau des Nations Unies au Burundi ( BNUB) et à Kayanza, ouvrent une ère nouvelle dans la gestion des élections au Burundi en introduisant notamment l’usage d’un bulletin de vote unique pour couper court aux suspicions, la combinaison de quelques scrutins pour réduire la fatigue des différents intervenants et le coût des élections, les procédures de recours en cas de litige et les procès –verbaux pour tous les représentants des partis et candidats indépendants présents aux bureaux de vote après le décompte et le dépouillement.

Mieux encore le nouveau code électoral soumet aux mandataires des partis ou des candidats indépendants l’obligation de rester présents et permanents depuis l’ouverture du bureau de vote jusqu’à la fin du dépouillement.

Les principaux thèmes abordés au cours de cet atelier sont :

  • Concepts et types de conflits liés aux élections
  • Méthodologie et outils d’évaluation des vulnérabilités et risques électoraux
  • Identification des dynamiques des conflits électoraux
  • Administration de la sécurité électorale
  • Justice Electorale : Gestion du contentieux électoral/ pratiques internationales et celle du Burundi
  • Mécanismes alternatifs de résolution des conflits électoraux
  • Outils de communication pour négociateurs et médiateurs
  • Processus électoral et les médias

Grâce à la méthode participative utilisée au cours de l’atelier et les exercices pratiques faits, les participants ont eu l’occasion de réfléchir et de partager le savoir et l’expérience pratiques liés à l’administration de la sécurité électorale.

Notons que le renforcement de la démocratie est une œuvre commune. L’apaisement du processus électoral de 2015 a besoin de la contribution positive de tous les Burundais, de toutes les institutions publiques et privés du pays mais aussi de tous les partenaires électoraux tant nationaux qu’internationaux.